La passe-miroir Tome 1 de Christelle Dabos

couverture_livre1Un coup de coeur pour ce premier roman jeunesse dont la lecture m’a réellement emportée dans un autre monde. C’est un peu Noël avant Noël ! Et puis en plus, comme le froid s’installe, c’est le moment de lire cette histoire devant un bon feu de cheminée, avec la tasse à chocolat à portée de main. Pour moi, ce fut  un délicieux retour en enfance…
Ophélie (un bien joli prénom), habite sur l’arche d’Anima et Thorn vit à la Citacielle, une forteresse du pôle. Deux mondes opposés, symbolisés par ce jeune couple bien mal assorti en apparence : une petite et frêle jeune fille mal fagotée, portant lunettes et écharpe, qui travaille dans le musée familial. Elle possède quelques dons hors du commun – bien qu’ils ne soient pas très spectaculaires – celui de lire le passé des objets qu’elle touche et celui de passer à travers les miroirs, ce qui est bien pratique, surtout quand on veut s’échapper.

Face à elle, Thorn, bâtard issu du clan des Dragons, Grand Comptable de la Cour, immense et taciturne, qui a la faculté d’infliger des blessures sans toucher son adversaire. C’est tout de même plus spectaculaire que de lire le passé des objets, mais bien plus dangereux.

Tous deux sont manipulés par leur famille et les esprits de leur monde, car leur mariage programmé répond à des enjeux politiques bien compliqués.
Aux côtés de ce curieux tandem, gravite une foule de personnages secondaires plus ou moins sympathiques mais fort originaux : de la tante Rosaline à l’ambassadeur Archibald en passant par l’inquiétante Berenilde, le sympathique Renard et bien d’autres.
La découverte de son nouveau pays par Ophélie n’est pas ponctuée que de bonnes surprises. En réalité, l’arrivée de la jeune fille à la Citacielle lui permettra d’effectuer son baptême du feu : complots, trahisons, chausses-trappes figurent au menu d’une société cruelle qui manipule à loisir les apparences. Voilà un premier tome qui pose le décor d’une série (trilogie ? plus encore ? ) pleine de promesses.

J’ai adoré ce gros pavé, roman de fantasy original et inventif qui a lui-même le pouvoir de transporter illico presto le lecteur dans ces mondes imaginaires. Je ne mettrai qu’un bémol à la plume de l’auteur, laquelle a usé et abusé des descriptions répétitives notamment concernant le personnage de Thorn.
En dehors de ce petit détail, je n’ai pu qu’apprécier ce récit bien construit, une intrigue habilement menée et une progression dans l’histoire qui attise l’envie de se plonger dans un second volume… apparemment prévu pour le début d’année 2015

Bref, un excellent moment de lecture et une paire de héros que je vais prendre plaisir à suivre pour de prochaines aventures.

Publicités
Catégories : Tout droit jusqu'au matin | 3 Commentaires

Navigation des articles

3 réflexions sur “La passe-miroir Tome 1 de Christelle Dabos

  1. J’ai adoré, et suradoré, et over-adoré, je n’ai rien pu lire pendant deux semaine après ! C’est incroyablement bon, frais, ça change tellement, bref ce livre ets une merveille !

    J'aime

  2. Pas sûr que ce soit mon créneau.
    En revanche, mon bouquin sur les rencontres avec les indiens est à ta disposition, tu donnes ton adresse à keisha_41@yahoo.fr, et c’est parti!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :