Mary Poppins (Pamela Lyndon Travers)

arton322
Dois-je vraiment présenter Mary Poppins ? Qui ne se souvient du personnage interprété par Julie Andrews dans le célébrissime film de Walt Disney ? Mais attention, cette géniale nounou anglaise a un visage quelque peu différent sous la plume de la romancière qui lui a donné naissance.
Assurément, Londres est la capitale de la magie. Pamela Travers est née en Australie puis a passé l’essentiel de son existence en Angleterre. A-t-elle été touchée par la baguette d’un magicien ? Probablement, car ce n’est pas un hasard si l’énigmatique Mary Poppins débarque à Londres. Bien étrange cette jeune femme. On ne sait absolument pas d’où elle vient, ni où elle va. Elle décide juste de faire halte quelques temps au 17 de l’allée des Cerisers, chez les Banks. De bien curieuse façon d’ailleurs : portée par le vent, au bout d’un parapluie… Madame Banks est ravie et soulagée de voir débarquer une nounou déterminée à s’occuper des 4 enfants Banks : l’aînée Jane, Michaël et les jumeaux qui sont encore des bébés.
Très rapidement, Jane et Michaël vont devoir se plier aux exigences de leur gouvernante, fort peu aimable il faut bien l’avouer. Cette sécheresse pourrait certainement rebuter les enfants mais voilà, Mary Poppins fait des choses qu’aucune nounou n’a jamais fait ! Elle est capable de tirer n’importe quel objet de son sac en tapisserie… vide, de pénétrer dans les tableaux dessinés par son ami Bébert, de faire le tour du monde en quelques minutes grâce à une boussole, de parler aux animaux (l’épisode du zoo est savoureux) et bien d’autres choses merveilleuses. Et puis surtout, elle connait un grand nombre de personnes bizarres mais passionnantes. Et même quand elle punit un enfant qui n’est pas sage, la punition a quelque chose de particulier.
On devine qu’elle s’est attachée aux enfants mais elle ne laisse jamais transparaître une émotion et prend un malin plaisir à nier avoir fait des choses extraordinaires si bien que Jane et Michaël finissent par se demander s’ils ont rêvé.
Oui, la vie a changé chez les Banks depuis l’arrivée de la coquette Mary (si soucieuse de son apparence qu’elle ne manque jamais de se regarder dans les vitrines des commerçants). mais tout à une fin, et la mystérieuse gouvernante devra repartir.

Les aventures que vivent les enfants sont tout à la fois poétiques, drôles et mystérieuses. On pourra y déceler, peut-être, quelques influences dont celles de Barrie et Carroll pour ne nommer que ces illustres prédecesseurs, mais sans rien enlever à l’originalité de Mary Poppins.
J’ai été enchantée par cette lecture et tout aussi déçue que les enfants Banks du départ de Mary.
Pamela Lyndon Travers n’a d’ailleurs pas abandonné son personnage puisqu’elle lui écrivit plusieurs autres aventures, dont certaines furent traduites en français il y a bien longtemps et sont introuvables aujourd’hui.

Publicités
Catégories : Tout droit jusqu'au matin | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Mary Poppins (Pamela Lyndon Travers)

  1. Étrangement, j en’ai jamais lu le conte original… faudrait remédier à ça, je pense!

    J'aime

    • Et bien si tu as le personnage de Julie Andrews en guise de référence, cette Mary de papier risque fort de te décontenancer 🙂 Du coup, je me dis que j’aimerai bien voir le film Saving Mr Banks sur la vie de l’auteur.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :