Urgence de Paul Watson

9782344013571-L

Allez, on ne présente plus Paul Watson, pirate écolo, fondateur et président de l’ONG Sea Shepherd, dont chaque combat médiatisé permet d’attirer un peu l’attention sur un écosystème fragile, que nous malmenons : l’océan.

Ce tout petit livre a été publié dans un contexte particulier : Paul Watson l’a en effet distribué à tous les gouvernants présents à la COP 21 de Paris. Il espérait que ce livre-choc permettrait de réveiller un peu tous ces politiciens. On connait la suite hélas…

L’écologiste martèle son message à l’aide de phrases simples et percutantes, histoire de rappeler quelques faits scientifiques : la santé des écosystèmes est liée à la nôtre et nous avons besoin des autres espèces pour vivre et survivre.

Paul Watson étant ce qu’il est, il ne se prive pas de quelques formules qui paraitront choquantes aux yeux de certains, qui le qualifieront de misanthrope, mais flûte, si la planète se meurt, ce n’est pas à cause des vers de terre, mais bien à cause de nous !

Un ouvrage à prêter, diffuser pour réveiller les consciences endormies, uniquement préoccupées par les deux credo de notre triste époque : profiter et consommer.

PS : il existe une antenne française, si vous voulez la soutenir….

france_top_image_ship_01

 

 

Publicités
Catégories : Lire pour agir | 5 Commentaires

Navigation des articles

5 réflexions sur “Urgence de Paul Watson

  1. keisha41

    A propos de vers de terre, dans mon jardin j’en ai de sensationnels, tu crois que je pourrais les mettre au boulot? Genre lombricompost? Tu as des idées? (je sens qu’ils aimeraient les épluchures, les p’tits gars.)

    J'aime

    • Je n’ai jamais essayé le lombricompost puisque je composte déjà de manière traditionnelle et en trop grosses quantités pour cette méthode. De ce que j’ai appris en formation, le lombricompostage permet aux citadins d’obtenir un compost liquide : on met ses biodéchets dans la boite où les vers font leur travail, et ce, toute l’année, avec un gain de place évidemment.
      Si tu as un jardin, je n’en vois donc guère l’utilité. Ce qui serait intéressant, c’est de regarder si tu en as vraiment partout, et là, c’est signe que ton sol est en très bonne santé. Si ce n’est pas le cas, déplacer les vers sur les zones où tu veux faire pousser légumes ou plantes. Tu testes et tu vois quels sont les résultats. J’espère que ces maigres conseils pourront t’aider :-))

      J'aime

  2. keisha41

    Mes voisins compostent mais m’ont dit qu’à moi toute seule il me faudrait des mois pour obtenir quelque chose. Je n’ai pas de pelouse, eux si.
    En fait mes vers étaient installés sous un tapis bien humide et ils étaient très contents. J’ai déplacé le tapis sur la terre. Je peux déplacer le tapis selon les besoins, alors… Ha ha!
    Quant à savoir si j’en ai partout, c’est à voir!
    Le seul lombricompostage que j’ai vu, c’était en ville, exact!

    J'aime

    • C’est vrai qu’une personne seule va produire très peu de compost, il te faut donc ruser : mettre aussi tous les débris végétaux du jardin, des cartons si tu n’a pas de paillage et mieux encore (j’ai des voisins qui le font) débarrasser tes voisins ou amis de leurs tailles, tontes, etc.
      Sinon, jette un coup d’oeil sur ce blog très sympa : http://potagerdurable.com/

      J'aime

  3. keisha41

    Merci du lien.
    Actuellement je lis Comment j’ai sauvé la planète, sympa à lire mais je n’arrive pas trop à cerner l’objectif. L’auteur a eu (ou a encore) ses lombrics!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :