Auld Alliance

Fantômes d’Ecosse de Claudine Glot

9782842283148_1_75

Si vous avez envie d’une belle plongée dans l’Histoire de l’Ecosse, de croiser des fantômes et des brownies, de parcourir la lande sous la lune, voilà le livre idéal.

J’ai retrouvé avec un grand plaisir un peu du parfum de l’Ecosse, avec ses légendes et ses mystères, ses paysages somptueux et mélancoliques, ses tragédies aussi.

C’est sûr, si vous voulez frissonner un peu, vous pouvez toujours vous payer un ghost tour à Edimbourg, ou même une nuit dans un château hanté, transformé en hôtel de luxe, le choix est assez vaste car la demande touristique alimente ce marché.

Mais peut-être vaut-il mieux s’écarter de la route et prendre les chemins de traverse. Vous entendrez des histoires moins communes que celle du fantôme de la reine Mary.

Par exemple, Colin le Noir du loch Awe est sans doute l’histoire la plus romantique, Thomas le Rimeur est la plus connue, mais je retiendrai en particulier trois contes qui m’ont émue : celui du jeune couple d’amoureux, La Demoiselle de Dunrobin, au destin tragique, Le puits des Sept Têtes nous rappelle combien les rivalités entre clans furent aussi désastreuses pour les Ecossais que leurs guerres contre leurs voisins anglais et j’ajouterai la plus originale à mes yeux, et en tout cas la plus poignante, Les vieux soldats ne meurent jamais.

Si vous apercevez les fantômes des Highlanders décimés sur la lande, ne soyez donc pas surpris !

Enfin, j’ai également aimé la postface de Claudine Glot qui affirme, entre autres, que « les légendes prennent les couleurs et les reliefs de la terre qui les porte ». Le développement qui suit ces lignes est particulièrement intéressant.

Quoi qu’il en soit, le choix des contes et légendes présentés est suffisamment riche et varié pour intéresser différents lecteurs. A moi, ce recueil m’a donné envie de retourner en Ecosse !

« The land of fairy, where nobody gets old and godly and grave, where nobody gets old and crafty and wise, where nobody gets old and bitter of tongue ».

Williamn Butler Yeats.

 

Publicités
Catégories : Auld Alliance | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.